Bienvenue sur le site de la CFTC Bouygues Telecom

La CFTC signera un accord d’intéressement a minima

L’accord d’intéressement nécessite la signature des organisations syndicales pour permettre à la Direction de verser aux salariés un montant d’intéressement début 2023.

A ce titre, la CFTC, responsable devant le pouvoir d’achat des salariés Bouygues Telecom & RCBT, signera l’accord présenté par la Direction à l’issue de la troisième et dernière réunion de négociation qui a eu lieu ce lundi 20 juin.

Cet accord porte comme points positifs un montant max porté à 0.75 mois de salaire contre 0.65 aujourd’hui ainsi que l’introduction durable d’un indicateur d’écoresponsabilité (Volume de téléphones repris), valorisé au même poids que les deux autres indicateurs financiers EBITDA et APBU Mobile (Facture moyenne mensuelle du client).

La CFTC se félicite que le 3ème critère, introduit à sa demande l’année dernière (nb de villes de 100k habitants couvertes en 5G), soit à nouveau à sa demande reconduit et transformé en critère visant à challenger l’écoresponsabilité de Bouygues Telecom.

Ce nouvel accord prévoit un versement qui pourrait atteindre 0,75 mois de salaire (contre 0,5 en 2020 et 0,65 en 2021) et qui se décompose en 0,25 sur chacun des 3 critères :

  • EBITDA – déjà présent dans l’ancien accord, c’est un indicateur sur la santé financière de l’entreprise)
  • ABPU Mobile – ce nouvel indicateur valorise la facture moyenne du client sur le Mobile
  • RSE – ce nouvel indicateur valorise le volume de mobiles repris dans nos canaux de commercialisation

Le « + » CFTC : nous sommes la seule organisation syndicale à avoir demandé à ce que le critère RSE soit valorisé à la même hauteur que les résultats financiers de l’entreprise. La posture « Eco-responsable » de la CFTC attire et entraîne toute l’entreprise vers une transition écologique réussie.

Nous sommes cependant déçus par cet accord qui malgré une légère augmentation de son potentiel ne permet pas à l’intéressement de répondre correctement à l’enjeu de la baisse du pouvoir d’achat des collaborateurs induite par l’inflation.

Nous avions en effet abordé cette négociation avec l’idée de permettre aux collaborateurs de toucher début 2023 l’équivalent d’un mois de salaire au titre de l’intéressement. Cela équivalait à la compensation d’une inflation en année pleine de l’ordre de 8%, chiffre qui correspondra à l’inflation attendue en France en 2022.

Pour réussir à atteindre ce montant perçu par les collaborateurs, l’ambition de la CFTC était de passer sur un équivalent max de 1.5 (0.5 par critère) sachant que chaque année, les seuils de performance fixés par la direction plafonnent en moyenne le montant perçu à 60% du montant max (1.5 à 60% fait 0.9 mois de salaire en moyenne) …

Face à une Direction qui dit « s’inquiéter » de l’impact de l’inflation sur le pouvoir d’achat des collaborateurs mais ne passe pas aux actes, la CFTC continuera de l’alerter et de la solliciter pour voir enfin un passage des paroles aux actes !

La CFTC demande que la répartition de la valeur créée soit plus équitable !

N’hésitez pas à nous rejoindre sur les canaux WhatsApp qui nous avons ouverts sur chaque site de France pour échanger vos idées, vos besoins et vos frustrations. Ces échanges nourrissent nos revendications pour être encore plus percutants face à la Direction.

Votre délégation CFTC Bouygues Telecom / RCBT
Audrey MAZILLIER (RCBT), Norbert RAYMOND (BYT), Olivier LOUISE (BYT), Frédéric MELLE (BYT)

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.