Bienvenue sur le site de la CFTC Bouygues Telecom

Dans les coulisses de la négociation sur l’intéressement 2022

Vendredi dernier (3 juin 2022) a eu lieu la première des 3 réunions sur l’intéressement.

Le calendrier prévoit 2 autres rendez-vous les 13 et 17 juin 2022, l’accord doit être signé avant le 30 juin 2022 pour que les collaborateurs puissent bénéficier en 2023 de l’intéressement au titre de l’activité de 2022.

Tout d’abord, vous ne le savez peut-être pas :

  • l’intéressement n’est pas un dispositif obligatoire, il faut donc que la direction accepte d’ouvrir la négociation
  • si une majorité de syndicats ne signe pas l’accord d’intéressement, aucun intéressement ne pourra être versé …

Ces précisions faites, cette négociation est donc importante et va fixer plusieurs choses :

  • sa durée
    • dans l’accord en vigueur, elle était de 3 ans : 2019-2020-2021
  • sa répartition, elle peut être :
    • uniforme, c’est-à-dire que tous les salariés reçoivent la même chose
    • proportionnelle au salaire ou au temps de présence de chaque salarié
    • ou combiner plusieurs de ces critères
  • les critères qui serviront à calculer l’atteinte des objectifs
    • dans l’accord en vigueur, il y en a 3 : Nombre de clients FTTH, EBITDA, Nombre de villes de plus de 100k habitants couverts en 5G
  • le montant maximum porté par chaque critère
    • dans l’accord en vigueur, 0,25 salaire mensuel pour FTTH, 0,25 pour EBITDA et 0,15 pour 5G, pour un total de 0,65 mois de salaire.

Enfin, lors de la dernière réunion de négociation, la CFTC négociera avec la direction les seuils à atteindre en 2022 pour chaque critère afin de déclencher l’intéressement.

La Direction a rappelé l’évolution de l’intéressement déclenché chaque année durant le précédent accord :

  • 2019 > 0,195 mois de salaire sur une enveloppe globale comprise entre 0 et 0,50
  • 2020 > 0,320 mois de salaire sur une enveloppe globale comprise entre 0 et 0,50
  • 2021 > 0,350 mois sur une enveloppe globale comprise entre 0 et 0,65

Après un rappel du budget 2022, la Direction a affirmé sa volonté de faire du volume sur le Fixe et de la valeur sur le Mobile.

Lors de cette première réunion, la Direction a proposé :

  • de faire un accord sur 2022-2023 afin de raccrocher le plan Ensemble 2023 et pouvoir ensuite être raccord avec Ambition 2026
  • que les seuils de déclenchement restent basés sur la surperformance c.a.d. si Bouygues Telecom fait mieux que le budget
  • que 3 critères sont retenus :
    • EBITDA
    • FTTH+FTTO
    • Un 3ème critère de type RSE pour remplacer l’ancien lié au déploiement 5G
  • que la répartition reste la même que sur le précédent accord : 0,25 / 0,25 / 0,15

Pour le critère RSE, la Direction propose plusieurs axes :

  • Environnement : Nombre de formés à la fresque du climat ou Nombre de mobiles recyclés / 4R ou Bilan carbone
  • Mixité : Taux de femmes managers ou Taux de femmes parmi les cadres
  • Santé : Taux de fréquence / Taux de gravité des accidents du travail

La CFTC s’est félicitée que notre demande lors de la NAO de recaler avec le plan Ensemble 2023 ait été entendu.

La CFTC a demandé à la Direction de se poser la question du sens et de l’objectif qu’elle donne à cet outil qu’est l’intéressement.

En effet, on peut choisir de privilégier les bas salaires en augmentant la part fixe, on peut jouer sur les seuils pour plus facilement atteindre le max, on peut aussi jouer sur le poids de chaque critère pour atteindre plus facilement un versement d’intéressement équivalent à un mois de salaire (ex : en faisant 0.5 + 0.5 + 0.5).

La CFTC a rappelé qu’en cette période d’inflation, disposer d’un accord d’intéressement dont le montant versé peut être élevé est particulièrement intéressant pour justement adresser la baisse de pouvoir d’achat.

A ce titre, la CFTC a demandé un accord pouvant au moins dégager un mois de salaire.

La CFTC a dans son ADN l’éco-responsabilité et à ce titre un 3ème indicateur RSE associé à l’environnement nous semble la bonne décision

En synthèse, la délégation CFTC a reformulé en fin de réunion sa position vis à vis de la proposition de la Direction :

  • La Direction souhaite garder le critère de surperformance => La CFTC souhaite s’aligner sur 100% si atteinte des objectifs d’entreprise
  • La Direction propose un critère RSE comme 3ème critère => La CFTC valide, en particulier si cela s’arrête sur un critère environnemental
  • La Direction propose 0.65 max => La CFTC demande au moins 1 mois de salaire

Prochain rendez-vous le 13 juin !

Votre délégation CFTC Bouygues Telecom / RCBT
Audrey MAZILLIER (RCBT), Norbert RAYMOND (BYT), Olivier LOUISE (BYT), Frédéric MELLE (BYT)

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.